Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 décembre 2011

TEXAS CHAINSAW

film,cinéma,horreur,massacre a la tronconneuse,leatherface,renee zellweger,matthew mcconaughey,kim henkel,états-unis,tonie perensky(THE RETURN OF THE TEXAS CHAINSAW MASSACRE aka THE TEXAS CHAINSAW MASSACRE : THE NEXT GENERATION aka MASSACRE A LA TRONCONNEUSE, LA NOUVELLE GENERATION...)


de Kim Henkel


avec Renée Zellweger, Matthew McConaughey, Robert Jacks, Tonie Perensky, Lisa Newmyer, Joe Stevens, James Gale, John Harrison, Tyler Cone...film,cinéma,horreur,massacre a la tronconneuse,leatherface,renee zellweger,matthew mcconaughey,kim henkel,états-unis,tonie perensky

 


Horreur – Etats-Unis (1994)

 


A leurs débuts, nombre d'acteurs devenus par la suite connus, voire d'énormes stars, ont frayé avec l'horreur avec plus ou moins de succès (souvent moins d'ailleurs) : Johnny Depp dans le classique LES GRIFFES DE LA NUITS, Hugh Grant dans le tout bof LE REPAIRE DU VER BLANC, Georges Clooney dans le cultissime LE RETOUR DES TOMATES TUEUSES, etc, etc...


Ce quatrième volet des aventures de Leatherface permet cette fois à Renée Zellweger (LE CAS 39) et à Matthew McConaughey (LA DEFENSE LINCOLN) de faire leurs armes. La première, bien loin de l'univers de Bridget Jones, s'en sort aussi bien que possible vu la pauvreté du film. La prestation du second est quant à elle à oublier : Matthew McConaughey se contente de hurler en écarquillant les yeux pour bien montrer qu'il est fou à lier. Difficile pour la future image de Dolce et Gabbana d'incarner un redneck film,cinéma,horreur,massacre a la tronconneuse,leatherface,renee zellweger,matthew mcconaughey,kim henkel,états-unis,tonie perenskycramé du bulbe...


Remake du film de Tobe Hooper, TEXAS CHAINSAW est réalisé par Kim Henkel justement connu pour avoir co-écrit l'original. Malgré cela on est loin de l'ambiance malsaine et si particulière du MASSACRE A LA TRONCONNEUSE premier du nom et Kim Henkel dont ce fut le seul passage derrière la caméra nous propose un film sans grand intérêt. Même la scène du repas de famille si traumatisante tombe totalement à plat.


Et Leatherface dans tout ça ? Et bien la encore pas grandlick,langue,horreur,massacre a la tronconneuse,leatherface,renee zellweger,matthew mcconaughey,kim henkel,états-unis,tonie perensky chose à dire : certes, il plante une jeune fille sur un croc de boucher, certes il se travestit avec de la peau humaine et certes il fait tournoyer sa tronçonneuse. Pourtant sa présence semble secondaire, limite il serait pas là on s'en rendrait pas compte...


Comme c'est souvent le cas avec les séquelles, cet épisode 4 de la saga MASSACRE A LA TRONCONNEUSE est tout pourri et se contente de plagier l'original sans succès.

 


Stéphane


24 février 2007

MASSACRE A LA TRONCONNEUSE : LE COMMENCEMENT

medium_texasch.jpg(THE TEXAS CHAINSAW MASSACRE : THE BEGINNING)


de Jonathan Liebesman


avec R. Lee Ermey, Andrew Bryniarski, Terrence Evans, Marietta Marich, Jordana Brewster, Taylor Handley, Diora Baird, Matthew Bomer...medium_picto_16ans.6.gif


Horreur – Etats-Unis (2006)



MASSACRE A LA TRONÇONNEUSE : LE COMMENCEMENT tout un programme, non ? Hélas si vous pensez tout apprendre sur Leatherface, son enfance, sa vie, son oeuvre, passez votre chemin... En effet, mis à part sa naissance et quelques détails sur son enfance (donc en gros le pré-générique et le générique...) plus grand chose... Il ne s'agit en fait que d'une préquelle du remake de Marcus Nispel sorti en 2003 (on y retrouve d'ailleurs la même équipe de dégénérés) qui éclaire certains détails dudit remake : comment le Shérif Hoyt a endossé l'uniforme et a perdu ses dents, comment l'oncle Monty a été amputé des 2 jambes, etc...


Bon, on apprend quand même 2 ou 3 trucs sur Leatherface : comment il se procure sa première (?) tronçonneuse, et les circonstances de la confection de son premier masque en peau humaine, mais ça ne va quand même pas bien loin...


En fait, le film reprend surtout la recette éculée des 4 jeunes aux prises avec une famille de tarés au milieu de nulle part... rien de nouveau sous le soleil...


Niveau casting on retrouve donc les acteurs du remake (R. Lee Ermey, Andrew Bryniarski, Terrence Evans et Marietta Marich) et quelques nouveaux pour jouer les victimes dont la superbe Jordana Brewster, vue dans THE FACULTY de Robert Rodriguez, portant un petit pantalon taille basse qui lui sied à ravir...


medium_9686_003.jpg

Toutefois, malgré ce scénario assez convenu, la mayonnaise prend et on obtient un film assez jouissif grâce à un rythme très soutenu tout au long du métrage. On n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer entre 2 carnages ou tortures, le réalisateur ne nous laissant aucun répit et les acteurs sont littéralement habités par leurs personnages : R. Lee Ermey (FULL METAL JACKET de Stanley Kubrick) est tout simplement sensationnel dans le rôle du Shérif hoyt : malsain, névrosé, vicieux, hum y'a bon...


Quelques petites doses d'humour noir sont aussi présentes dans le film, mais loin de dédramatiser ce qui se passe (on est vraiment à 1000 lieues d'un humour à la SCREAM), elles rajoutent au contraire au côté malsain de l'ensemble...


Et enfin, pour ne rien gacher, le film est vraiment très gore et presque rien ne nous est épargné (ici on n'est pas dans HOSTEL, on ne fait pas semblant !).


Au final, MASSACRE A LA TRONÇONNEUSE : LE COMMENCEMENT devrait surtout plaire aux fans de gore et de films bien couillus, en effet, le côté psychologique est peu exploité... Il n'y a plus qu'à attendre que Tobe Hooper co-produise "Massacre à la Tronçonneuse : le Commencement du Commencement" pour en apprendre un peu plus sur Leatherface, le héros de ce dernier opus étant incontestablement le Shérif Hoyt !!!


medium_co2.2.jpg


Stéphane