Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 juillet 2012

LEGITIME DEFENSE

film,cinéma,jean paul rouve,olivier gourmet,claude brasseur,marie kremer,pierre lacan,thriller,belgique,france,michel ardouin(aka FINAL BALANCE)

 

de Pierre Lacan

 

avec Jean-Paul Rouve, Olivier Gourmet, Claude Brasseur, Marie Kremer, Franck Tiozzo, Bess Limani, Catherine Bary, Sandrine Blancke, Nicole Valberg, Gilles Cohen, Albert Goldberg, Michel Ardouin...film,cinéma,jean paul rouve,olivier gourmet,claude brasseur,marie kremer,pierre lacan,thriller,belgique,france,michel ardouin

 

 

Thriller / Belgique - France (2011)

 

 

Bertin, un flic à la retraite reconverti en détective privé, a disparu. Son fils, Benoît, part à sa recherche et sans le vouloir met le doigt dans un engrenage qui le dépasse mettant sa vie film,cinéma,jean paul rouve,olivier gourmet,claude brasseur,marie kremer,pierre lacan,thriller,belgique,france,michel ardouinet celle de sa famille en danger. Confronté à la violence d’un monde qui lui échappe, Benoît doit découvrir au plus vite la vérité pour tenter de s’en sortir.

 

LEGITIME DEFENSE, librement inspiré du roman TERMINUS PLAGE de Alain Wagneur, garde l’essentiel de son intrigue mais pas sa structure narrative. Là où le livre nous plongeait dans deux enquêtes parallèles, celle de Jean-Claude (renommé Benoît dans le film) et celle d’un flic, Zamanski, le film zappe ce dernier et se limite à une seule enquête (un flic du nom de Zamanski apparaît bien dans le film, mais il s’agit plus d’un clin d’œil, ce personnage étant assez éloigné de celui du bouquin).

 

Cette histoire d’un homme ordinaire confronté à la pègre et obligé d’en adopter les codes film,cinéma,jean paul rouve,olivier gourmet,claude brasseur,marie kremer,pierre lacan,thriller,belgique,france,michel ardouinpour sauver sa famille (aspect non présent dans le livre) n’est pas sans rappeler l’intrigue de A BOUT PORTANT de Fred Cavayé, film d’action totalement invraisemblable où Gilles Lellouche se transforme comme par magie en véritable bête de combat. LEGITIME DEFENSE évite ce travers et ne se limite pas à un polar avec de la baston dedans.

 

L'action est bien sûr présente mais n'en constitue pas l'élément principal : une place très importante est laissé à l'enquête. Enquête assez basique mais très efficace. Et l'efficacité est le maître mot de ce film. Une fois que l’histoire nous a happé, difficile de la lâcher.

 

L’excellent Jean-Paul Rouve (l'envoûtant POUPOUPIDOU) est totalement crédible et s'en sort parfaitement, traînant son faciès fatigué et désabusé de scène en scène. film,cinéma,jean paul rouve,olivier gourmet,claude brasseur,marie kremer,pierre lacan,thriller,belgique,france,michel ardouin

 

Il est de plus magnifiquement épaulé par Olivier Gourmet en parfait salaud et par Claude Brasseur excellent comme à son habitude bien loin de l'ambiance beauf de la saga CAMPING.

 

Malgré quelques fautes de goût (la fin too much au possible) LEGITIME DEFENSE est un très bon thriller à l’ancienne, ce qui est loin d’être péjoratif.

 

 

Stéphane

 

 

supports disponibles :

 

film,cinéma,jean paul rouve,olivier gourmet,claude brasseur,marie kremer,pierre lacan,thriller,belgique,france,michel ardouinFrance Télévisions Distribution édite ce film en DVD et Blu-Ray.

 

 

 

 

 

 

21 novembre 2010

IL GATTO DAL VISO D'UOMO

gatto.jpgde Marc Dray


avec Christophe Lafargue, Clémentine Decremps, Frédéric Aubry, François Remigi, Laurent Bonnard, Marine Decremps, Christelle Lehallier...picto_12ans.gif

 


Giallo – France (2009)

 


Comme son titre le laisse supposer IL GATTO DAL VISO D'UOMO est un giallo avec son tueur tout de noir vêtu et ses victimes féminines : nous sommes en terrain connu.


Toutefois, Marc Dray, réalisateur et scénariste, fait l'impasse sur toute enquête, et donc sur le trauma d'enfance inhérent au style. Il préfère nous embarquer dans un giallo gatto2.jpgonirique, quelquefois dur à suivre, au risque de laisser certains spectateurs au bord de la route...


Ce choix fut probablement imposé par le format : difficile de développer une enquête digne de ce nom en 44 minutes (surtout qu'initialement IL GATTO DAL VISO D'UOMO ne devait durer que 15 minutes…).


Hommage non dissimulé aux films de Dario Argento, on retrouve, outre une bande originale rappelant la musique des Goblin, quelques scènes directement inspirées de ses gialli comme le second meurtre (très réussi !) qui rappelle celui de Macha Méril dans LES FRISSONS DE L'ANGOISSE. On peut d'ailleurs regretter ce côté fanboy du réalisateur qui peine à s'éloigner de son modèle.


Le jeu des acteurs est plutôt correct (notamment l'acteur principal Christophe Lafargue gatto1.jpgtrès bon) mais quelques scènes ou personnages n'apportant rien à l'histoire plombent par moment le film. Qu'importe, c'est surtout esthétiquement qu'IL GATTO DAL VISO D'UOMO est une réussite avec un soin tout particulier apporté à la lumière et des couleurs magnifiques de bout en bout.


Rêve éveillé, IL GATTO DAL VISO D'UOMO ressemble quelquefois à un exercice de style mais ce court métrage devenu un moyen mérite le coup d'oeil.

 


Stéphane



Il Gatto Dal Viso D'Uomo - Trailer
envoyé par ohmygore. - Regardez des web séries et des films.

08 novembre 2010

LE DECLIC

film,cinéma,florence guerin,jean pierre kalfon,milo manara,bande dessinee,bd,erotique,france,le declic(aka CLICK aka LADY DOLL aka DECLIC - DENTRO FLORENCE...)


de Jean-Louis Richard


avec Florence Guérin, Jean-Pierre Kalfon, Bernie Kuby, Géraldine Pernet, Jacqueline Chauvet, Gérard-Antoine Huart, Fabrice Josso, Crofton Hardester, Jasmine Maimone...picto_16ans.gif

 


Erotique – France (1985)

 


Adaptation de la célèbre bande-dessinée éponyme de Milo Manara, ce film prend quelques libertés avec le matériau de départ. En effet, même si l'intrigue reste plus ou moins fidèle à la BD - Claudia, une bourgeoise coincée, devient le jouet du Docteur Fez grâce à une télécommande annihilant sa volonté et la transformant en nymphomane - le declic2.jpgfilm est principalement axé autour du personnage du Dr Fez alors que la BD se concentrait sur la prude Claudia.


Le rôle de Fez dans les affaires louches du mari de la belle est donc plus étoffé que dans la BD mais reste superficiel : même si le film essaie de prendre des airs de roman de gare, transformant le brave docteur en caïd roulant des mécaniques, l'intérêt de cette histoire reste tout de même de transformer la frigide Claudia en folle du cul !


A ce niveau, force est de constater que le film est bien plus soft que la BD, car même si declic3.jpgon en retrouve la plupart des scènes, son érotisme crue n'est pas présent… Les scènes les plus hard (celle du chien et celle du diamant) sont d'ailleurs absentes, et d'une BD qu'on peut qualifier de pornographique on aboutit à un film érotique très pudique...


Quant à l'héroïne "manarienne", elle est ici incarnée par Florence Guérin (LE COUTEAU SOUS LA GORGE de Claude Mulot) dont la prestation est totalement éclipsée par un Jean-Pierre Kalfon (RUE BARBARE de Gilles Béhat) qui en fait des caisses, notamment lors d'un strip-tease qui justifie à lui seul la vision du film !


Apparemment investi dans le projet, Jean-Pierre Kalfon interprète également la chanson declic4.jpgdu film se la jouant un peu Gainsbarre, bien en accord avec son personnage…


Ce qui fonctionne en BD est difficilement retranscriptible au cinéma et même si LE DECLIC se laisse regarder sans déplaisir, il est loin d'avoir le potentiel érotique du son modèle.

 


Stéphane